Les menstruations zéro déchet

Produits durables

• 4 février 2020

Par Mélissa de La Fontaine, experte zéro déchet et collaboratrice au Défi Zéro déchet de l’Arrondissement

Pour celles et ceux qui me suivent depuis un certain temps, vous savez que j’ai plusieurs passions zéro déchet. Les mouchoirs réutilisables et le bidet en sont deux importantes, mais j’avoue que j’ai une place toute privilégiée dans mon cœur pour les menstruations zéro déchet !

Bien sûr parce que les alternatives réutilisables aux tampons et aux serviettes hygiéniques à usage unique sont plus écologiques, mais aussi (et peut-être surtout) parce qu’elles sont plus économiques et confortables.

Le saviez-vous?

En moyenne, une personne utilise annuellement 290 produits de protection hygiénique, ce qui signifie qu’elle en jettera entre 10 000 et 15 000 au cours de sa vie.

Voici un petit survol de trois options intéressantes pour les menstruations zéro déchet.

Les serviettes hygiéniques réutilisables

Serviettes hygiéniques lavables

Serviettes hygiéniques lavables
Crédit : Mélissa de La Fontaine

Le concept est fort simple : ce sont des serviettes hygiéniques tout comme celles de la pharmacie, mais plutôt que d’être en plastique jetable, elles sont en tissu afin d’être réutilisables. Il y a des versions protège-dessous et des versions serviettes hygiéniques complètes. Personnellement, je porte toujours un protège-dessous même lorsque j’ai ma coupe menstruelle. Ainsi, si un petit débordement se pointe le bout du nez, j’ai un meilleur temps de réaction avant de tacher mes pantalons. Si elle n’a pas été salie, je l’envoie directement au lavage, sinon, je la rince simplement avant.

Avantages :

  • Elles s’installent sur n’importe quelle paire de bobette. Pour les protège-dessous, il y en a aussi pour les g-strings.
  • Il est beaucoup plus confortable d’avoir du tissu entre les jambes que du plastique… je vous laisse y penser.

Inconvénients :

  • Contrairement à la version à usage unique, elles ne collent pas à la culotte. Il faut donc compter quelques minutes le matin pour qu’elles épousent les formes de notre corps, après quoi elles sont installées pour la journée.
  • La plupart ont un bouton pression pour les attacher à la culotte, ce qui peut être inconfortable en vélo.
  • Il faut les laver… mais heureusement, la laveuse a été inventée pour ça.

La coupe menstruelle

Ce petit objet de silicone pourrait devenir ton meilleur ami. Il remplace les tampons à usage unique, pour une période allant de 5 à 10 ans, pour la modique somme de 40 $.

La coupe menstruelle

Coupe menstruelle
Crédit : Mélissa de La Fontaine

Informations importantes sur la coupe menstruelle :

  1. La marque la plus vendue au Canada est la Diva Cup parce qu’elle est faite au Canada.
  2. Diva Cup propose trois formats : “0”, “1” et “2”. La “0” étant la plus petite et la “2” étant la plus grande. Je vous invite à regarder leur descriptif pour vérifier laquelle est la plus adéquate pour vous.
  3. Comprenons-nous bien, toutes les femmes ne peuvent être représentées par seulement trois modèles… donc, il est possible que la Diva Cup ne vous convienne pas. Dans ce cas, informez-vous puisqu’il existe d’autres marques.
  4. Ça peut prendre quelques cycles pour développer une bonne relation avec ladite coupe. Pour vous aider dans ce processus, je vous invite à en jaser avec une amie qui l’utilise déjà. Elle sera la mieux placée pour vous expliquer et vous accompagner dans cette transition. #PasDeTabous
  5. Avant chaque période, il faut la faire bouillir quelques minutes dans l’eau afin de la stériliser. Très important pour garder votre vagin en santé.

Avantages :

  • Elle est fort pratique puisqu’on ne doit plus traîner une panoplie de tampons et de serviettes dans notre sac. Elle est toujours avec nous pendant notre période.
  • Elle nous apprend à être plus à l’aise avec notre corps.

Inconvénients :

  • Il faut bien sûr aller l’insérer dans son vagin et aller la rechercher pour la vider (ce qui n’est pas aussi fastidieux que ça en a l’air). Il est donc nécessaire d’être plus à l’aise avec son corps. Mais, personnellement, je vois ça plutôt comme un avantage.
  • La vider dans les toilettes publiques peut être moins agréable… c’est pourquoi j’ai l’habitude de la vider une fois le matin (dans ma douche) et une fois le soir (dans ma toilette), c’est-à-dire dans le confort de ma salle de bain.

Si vous souhaitez mieux comprendre l’utilisation d’une coupe menstruelle — et connaître une anecdote croustillante — je vous invite à regarder cette vidéo.

Les “bobettes de menstrues”

Sous-vêtements de menstruations lavables

Sous-vêtements de menstruations lavables
Crédit : Mélissa de La Fontaine

Leur petit surnom affectueux l’indique bien : ce sont des culottes pour les menstruations. C’est-à-dire qu’un protège-dessous est intégré dans la culotte. Certaines permettent même d’ajouter des pads de protection supplémentaire interchangeables si vous ne souhaitez pas utiliser la coupe menstruelle, par exemple.

Avantages :

  • Elles sont plus confortables.
  • Elles restent mieux en place.

Inconvénients :

  • Elles ne servent qu’une fois par mois.
  • Si vous préférez, vous pouvez rincer vos pads (cela s’applique aussi aux serviettes) avant de les laver.

Pour ce qui est des serviettes hygiéniques réutilisables et des culottes menstruelles, on peut en acheter qui sont faites au Québec ou, encore, les confectionner soi-même si on aime la couture.

Bonnes menstruations zéro déchet !

Sur le même sujet

Nos vidéos zéro déchet
Astuces

Nos vidéos zéro déchet

Lire la suite
Grand ménage du printemps : produits nettoyants zéro déchet

Grand ménage du printemps : produits nettoyants zéro déchet

En collaboration avec Mélissa de La Fontaine, spécialiste du mode de vie zéro déchet et de la...

Lire la suite