Des commerces adoptent les contenants réutilisables consignés

Commerces ZD, Témoignage

• 26 mars 2021

Nouveauté cette année, le Défi Zéro déchet de Rosemont–La Petite-Patrie s’adresse également aux commerçants. Ainsi, 125 commerces du quartier ont décidé de relever le Défi et une quarantaine bénéficient de l’accompagnement du Jour de la Terre Canada pour mettre en place plusieurs actions visant 3 objectifs : la Réduction, la Réutilisation, le Recyclage / la Valorisation. 

Nous avons ainsi rencontré trois commerces qui ont, entre autres, mis en place un système de contenants réutilisables consignés dans le cadre du volet Commerces du Défi Zéro déchet et souhaitent partager leur expérience.

La brume dans mes lunettes

Ce café et salon de thé propose à ses clients des scones salés et sucrés pour le déjeuner et le dîner ainsi que des boissons chaudes à emporter.

Quelles actions avez-vous mises en place pour réduire l’utilisation de contenants jetables?

Emilie et Thomas, gérants : « Il y a tout un travail de sensibilisation à faire auprès de la clientèle et d’éducation auprès de la population. Nous encourageons d’abord nos clients à apporter leurs propres contenants réutilisables (affichage sur l’ardoise sur le trottoir, via nos réseaux sociaux) en accordant un rabais. Beaucoup de gens pensent qu’avec la pandémie ils ne peuvent pas apporter leur contenant. 

Nous offrons aussi en vente une tasse réutilisable en verre ou bien La Tasse consignée à 5 $ que les clients peuvent retourner dans 350 commerces participants à travers le Québec. Parmi nos clients, environ un sur cinq utilise son propre contenant ou bien achète une de nos deux tasses réutilisables. »

Pourquoi participer au Défi Zéro déchet et avoir mis en place des contenants consignés?

« On faisait déjà beaucoup de choses dans une visée zéro déchet, mais l’accompagnement des experts du Défi nous a permis d’aller encore plus loin dans nos actions, notamment, nous améliorer dans ce qu’on pouvait composter et recycler, et avoir une meilleure connaissance de certains enjeux.

Il ne faut pas avoir peur de reprendre les contenants réutilisables consignés, c’est tout à fait possible, même en période de COVID-19, puisqu’on utilise un lave-vaisselle professionnel. Cela permet aussi de faire des économies en achat de gobelets jetables. Embarquer dans le zéro déchet et mettre en place des actions, c’est plus facile qu’on ne le pense! Nous offrons également des rabais (scones à moitié prix après quelques jours) pour éviter le gaspillage alimentaire, ainsi que des dons à des personnes en situation d’itinérance pour éviter les pertes. »

Restaurant Santa Barbara

Depuis la COVID-19, ce restaurant de quartier propose également une offre de produits d’épicerie, en plus des plats à emporter.

Quelles actions avez-vous mises en place pour réduire l’utilisation de contenants jetables?

Steven, copropriétaire : « Pour nos produits d’épicerie (jus, sauces, soupes, vinaigrettes maison, etc.) nous sommes passés depuis quelques semaines aux contenants en verre consignés à 1 $. C’est mieux pour l’environnement et la nourriture est plus belle et mieux mise en valeur que dans les contenants en plastique. Environ 15 % de nos clients nous rapportent les contenants pour récupérer la consigne, la grande majorité gardent les pots pour les réutiliser à la maison.

On offre aussi la livraison dans des contenants compostables. On réfléchit pour mettre en place un système de contenants consignés en livraison. Peut-être d’abord de façon optionnelle pour commencer puis, quand on aura à nouveau un service à table après la COVID-19, on envisage éventuellement de généraliser et d’offrir à emporter en tout consigné. Pour l’instant, on le fait ponctuellement de manière informelle pour nos clients les plus fidèles en prêtant nos bols et assiettes. »

Quels conseils donneriez-vous à d’autres restaurateurs ou commerçants qui voudraient mettre en place des contenants consignés? 

« C’est important logistiquement d’avoir de l’espace de stockage et de commander en gros pour au moins 50 caisses de contenants consignés mais c’est un investissement payant économiquement sur le long terme. Ce serait intéressant aussi d’avoir un réseau de plusieurs commerces avec les mêmes contenants (bols, assiettes, etc.) pour les livraisons et la vente de repas à emporter. 

Cela vaut vraiment l’effort de mettre en place des actions qui tendent progressivement vers le zéro déchet, notamment par la consigne. C’est bon pour la planète, pour l’image du commerce et, aussi, ça permet de fidéliser des clients qui sont ensuite plus attachés au restaurant qui est en adéquation avec leurs valeurs. »

Véganation

Véganation est d’abord un restaurant et traiteur végétalien, mais s’est aussi diversifié avec la pandémie pour étoffer son offre à emporter et développer une épicerie végane de produits durables (cosmétiques, produits ménagers et d’hygiène, ustensiles réutilisables, bijoux artisanaux en matériaux de récupération, etc.).

Quelles actions avez-vous mises sur pied dans le cadre du Défi Zéro déchet?

Juliette, gérante : « En plus des contenants compostables et recyclables, on a mis en place La Tasse consignée à 5 $, des pots Mason à 1 $ pour certains plats et soupes et d’autres contenants consignés à 5 $ pour les granolas qui sont plus des cadeaux à offrir. Afin de décourager l’achat d’articles à usage unique, on a instauré des frais supplémentaires sur les ustensiles et sacs en papier. On encourage aussi les clients à apporter leurs propres contenants, par de l’affichage et nos médias sociaux.

On offre aussi 3 types de sacs au choix : des sacs réutilisables consignés à 5 $ que je fabrique moi-même à partir de tissus de seconde main, ou bien des sacs de récupération réutilisables à 1 $ (pour favoriser l’économie circulaire) et des sacs recyclables en carton à 50 sous. Avec les sacs consignés en tissu, on souhaite encourager les clients à passer à l’acte d’utiliser durable : on reprend le sac, on le lave, cela ne coûte rien au client (sauf si le sac a un trou ou qu’il est extrêmement sale). Quand on propose l’option d’un sac, 65 % des gens vont prendre l’option jetable, c’est plus du fait de la société, il y a encore beaucoup de sensibilisation à faire. »

Qu’est-ce que vous apporte l’accompagnement du Défi Zéro déchet? 

« L’accompagnement du Défi nous permet d’aller plus loin dans nos efforts de réduction et de valorisation des matières résiduelles. J’en apprends aussi beaucoup sur l’économie circulaire, on est un peu sous-informés à l’école sur cela. Cela me donne également des idées pour aller plus loin dans nos actions, par exemple : mettre en place des fiches explicatives sur les produits pour sensibiliser les clients au zéro déchet, des jeux éducatifs en magasin pour les enfants sur le recyclage et compostage, etc.

C’est important de pouvoir impliquer tous les employés dans ce projet, une étape à la fois. On est vraiment fiers de pouvoir dire qu’on relève le Défi et qu’on a une attestation! »

Découvrez tous les commerces attestés Action Réduction dans le cadre du Défi Zéro déchet

Découvrez plus d’actions zéro déchet pour les commerces

Sur le même sujet

Trucs de base pour une cuisine zéro déchet
Compost

Trucs de base pour une cuisine zéro déchet

Puisque l’on mange généralement trois fois par jour, la cuisine est définitivement le lieu où l’on produit...

Lire la suite
Emballages des Fêtes : osez surprendre avec le Furoshiki
Astuces, Environnement

Emballages des Fêtes : osez surprendre avec le Furoshiki

Emballez vos cadeaux autrement Évitez la consommation de papier à usage unique Récupérez des morceaux de tissu...

Lire la suite