Fabriquez votre masque

Astuces

• 7 mai 2020

Par Laure Caillot, experte zéro déchet et collaboratrice au Défi Zéro déchet de l’Arrondissement

À la fin du mois d’avril 2020, la santé publique de Montréal a annoncé qu’elle recommandait fortement le port d’un couvre-visage lors des déplacements au cours desquels les mesures de distanciation physique sont plus difficiles à appliquer. Alors on vous donne quelques trucs pour le fabriquer vous-mêmes à la maison.

Sans savoir dompter une machine à coudre, il vous est possible de fabriquer un masque en réutilisant ce que vous avez assurément à la maison. 

Tutoriel gratuit d’une Rosepatrienne!

Vous trouverez de nombreux tutoriels sur Internet. Sachez que les patrons à 2 ou 3 plis sont relativement simples à faire, même lorsque l’on débute. Vous pouvez notamment consulter ce tutoriel gratuit d’une artisane qui habite dans l’arrondissement. Santé Canada propose aussi plusieurs tutoriels pour fabriquer votre propre masque, avec ou sans machine à coudre.

Avant de vous lancer dans la fabrication de votre couvre-visage, voici quelques éléments indispensables à garder en tête :

  • Votre masque doit avoir au moins 2 épaisseurs de tissu (vous pouvez aussi en mettre 3).
  • Vous devez choisir un tissu au tramage serré : une toile de coton à la trame serrée, une toile canevas, une mousseline de coton, de la flanelle (vous aurez peut-être un peu chaud avec cet été), un vieux drap ou chandail (on n’oublie pas de réutiliser avant d’acheter du tissu neuf !). Évitez les tissus synthétiques qui sont trop lisses et peu recommandés.
  • ASTUCE : Pour vérifier si votre tissu à une trame assez serrée, vous pouvez le mettre devant l’écran de votre ordinateur : si vous distinguez vraiment trop de détails, c’est qu’il n’est pas adapté (vous pouvez aussi faire le test devant votre fenêtre ou à la lumière).
  • Prévoir des élastiques fins pour attacher le masque ou des rubans si vous préférez l’attacher derrière la tête. Vous n’avez ni l’un ni l’autre ? Récupérez un vieux legging troué ou un vieux chandail, découpez des bandes fines pour réaliser vos attaches (si vous avez des enfants, la probabilité d’avoir un legging troué au genou dans vos tiroirs vient d’augmenter considérablement !).
  • Vous souhaitez installer une petite tige de métal pour mouler le masque sur l’arête du nez ? Privilégiez du cuivre ou un métal qui ne va pas rouiller après quelques lavages. Un trombone déplié pourrait aussi être utilisé. Vous avez d’anciennes attaches à pain avec un fil métallique qui s’accumulent dans un tiroir ? C’est le moment de leur trouver une utilité.
  • Votre masque, une fois porté, doit être confortable et parfaitement ajusté au niveau du nez et sous le menton.

Enfin, n’oubliez pas que le masque est une mesure bonus, elle ne doit donc pas remplacer les autres mesures d’hygiène, mais bien s’y additionner. Donc, on se lave les mains avant de le mettre, avant et après l’avoir enlevé. On le retire toujours par les élastiques et on le met dans un sac en attendant son lavage. Un masque ne doit pas être porté plus de 4 heures. Prévoyez le nombre nécessaire pour une ou deux journées selon vos activités si vous ne voulez pas les laver tous les soirs.

Si vous souhaitez prolonger sa durée de vie, privilégiez de le laver par trempage dans de l’eau chaude avec quelques gouttes de savon durant une trentaine de minutes. Vous pourrez ensuite simplement l’étendre pour le faire sécher.

Avant de penser dévaliser un magasin de tissus, faites le tour des vieux tissus dans vos armoires pour les réutiliser. Vos masques pourraient être 100 % récup et 100 % zéro déchet ! Usez de créativité !

Voilà, vous êtes prêt à arborer votre plus beau sourire à l’épicerie, même s’il restera encore un peu caché derrière votre masque !

Sur le même sujet

Le zéro déchet : guide pratique pour bien commencer!
Astuces, Recyclage

Le zéro déchet : guide pratique pour bien commencer!

Vous souhaitez adopter des habitudes de vie qui feront diminuer la taille de votre poubelle? On vous explique...

Lire la suite
Fabriquez votre masque
Astuces

Fabriquez votre masque

Par Laure Caillot, experte zéro déchet et collaboratrice au Défi Zéro déchet de l’Arrondissement À la fin...

Lire la suite