Devenez un pro du compostage : astuces faciles

Le poids des résidus alimentaires représentent environ 30 % du poids total de la poubelle, si ce n’est pas plus. Il n’est donc pas étonnant que dans une démarche zéro déchet, l’un des premiers gestes à poser soit de composter!

En plus de réduire votre quantité de déchets ultimes, détourner les matières organiques des sites d’enfouissement est un geste réellement écologique. Pour produire du compost, une matière organique doit être aérée. Or, en site d’enfouissement, c’est tout le contraire : les résidus sont ensevelis sous plusieurs couches de déchets. Au lieu de créer du compost, les matières créent du méthane (CH4), un gaz à effet de serre (GES) 21 fois plus dommageable que le gaz carbonique (CO2). Trier son compost réduit donc son empreinte carbone.

L’un des mythes les plus persistants sur le compostage est qu’il est inévitable d’en subir les odeurs. Ce n’est pas nécessairement le cas!

Voici plusieurs astuces pour optimiser votre expérience de compostage

Évitez les odeurs

  • Fermez hermétiquement les bacs
  • Égouttez les déchets de table, ne déposez pas les liquides dans votre bac de cuisine
  • Déposez une couche de journaux ou carton dans le fond de vos bacs
  • Récoltez vos matières dans des sacs : compostables du marché, sacs de papier (sans cire ni pellicule plastique), ou baluchons créés à partir de vos circulaires ou journaux (vidéo ICI). NE PAS prendre de sacs biodégradables ou oxo-biodégradables, ce n’est pas compostable

Gardez vos contenants propres

  • Lavez régulièrement vos bacs, avec un détergent doux ou un peu de vinaigre blanc;
  • Changez régulièrement les papiers journaux ou cartons de fonds de bacs (qui vont au compost à leur tour);
  • Sortez votre bac brun à la collecte toutes les semaines, qu’il soit plein ou non.

Utilisez la fraîcheur à votre avantage

  • En été : congelez ou réfrigérez vos résidus alimentaires – surtout les résidus de viande et poissons – en attendant le jour de la collecte;
  • En hiver : déposez régulièrement vos résidus alimentaires dans votre bac brun, que vous laissez à l’extérieur.

Références supplémentaires

Autres options de compostage

Si vous n’avez pas la collecte municipale ou voulez produire votre propre compost, pour le jardin ou vos plantes par exemple – voici les options qui s’offrent à vous :

  • Par vermicompostage : c’est une bonne façon de prendre en charge son compost de manière autonome. Espace pour la vie vous explique “Comment fabriquer une vermicompostière?”
  • Par composteur collectif : organisez-vous entre voisins et faites appel à un système, tel celui de Jora Canada
  • Par collecte collective : faites appel à un fournisseur comme Compost Montréal pour ramasser vos déchets alimentaires. Cela implique de l’organisation et un effort financier, mais en groupe, ça peut être bénéfique et moins coûteux.
  • Par composteur domestique individuel: qui seront bientôt disponibles, grâce à une entreprise en phase de démarrage, Tero.

Sur le même sujet

Les commerces zéro déchet dans Rosemont–La Petite-Patrie
Commerces ZD, Références utiles

Les commerces zéro déchet dans Rosemont–La Petite-Patrie

Un nombre grandissant de commerçants du quartier vous offrent désormais la possibilité de faire vos emplettes en...

Lire la suite
Grand ménage du printemps : produits nettoyants zéro déchet

Grand ménage du printemps : produits nettoyants zéro déchet

En collaboration avec Mélissa de La Fontaine, spécialiste du mode de vie zéro déchet et de la...

Lire la suite